28/09/2015

Lune rousse

On ne voit bien qu'avec le coeur, dit le Renard. L'essentiel est invisible pour les yeux. Certes ! N'empêche que le film est drôlement bien fait, et qu'il vaut mieux aller le voir pour s'en rendre compte ! Le conte est dépoussiéré, revisité, non pas transformé, mais intégré à notre époque ultra-connectée, à nos vies ultra-formatées. Soufflent la poésie, et la tendresse, et la tristesse,  l'émotion affleure et les fleurs.

Je n'aime pas les nouveaux dessins qu'on dit animés, et les poupées aux yeux trop grands, et les masques, et les trucs, et les images sans magie.  J'en suis restée aux ombres de princes et princesses, au courage de Kirikou face à la sorcière Karaba. J'ai adoré le vent qui se lève chez Miyazaki mais je n'entends rien aux animations de plasticine. J'ai vieilli ! Ou alors, comme dit ma fille, c'est que je n'ai jamais vraiment aimé ça ! Si j'ai pleuré avec Bambi, si j'ai ri à l'âge de glace, je fuis les minions-trop-cons. Le dessin animé et moi, on serait fâché, que ça ne m'étonnerait qu'à moitié. Trop décalées, la réalité dessinée et la logique bousculée. Je souffre de tant distorsions. Bizarre, non. Vous croyez qu'il faut consulter ?

En attendant, le film de Mark Osborne m'a réconciliée avec le genre. J'ai admiré la prouesse technique, un mélange d'images de synthèse et d'animations en volume. J'ai vu les dessins de saint-Ex se transformer en marionnettes finement taillées, avec de la ficelle et du papier, si joliment filmées, ou décalquées, je ne sais. J'ai apprécié l'habilité du scénario, salué de vraies trouvailles, regretté des évidentes facilités. J'ai goûté la musique, les chansons de Camille et de Trenet. J'ai aimé les voix, si bien choisies, d'André Dussolier, de Foresti, de Cassel, de ceux qu'on reconnaît, de ceux qu'on devine. C'est un film français, s'il vous plaît !

Même le générique de fin était drôlement bien foutu. En revanche, l'affiche, non ! Pas l'affiche. Elle ne traduit rien de la magie qui se dégage des personnages. Dommage. Et en même temps, si je vous conseille d'y aller, avec ou sans enfants, c'est pour voir le film, pas pour s'arrêter aux portes du cinéma !

7779233963_film-le-petit-prince.jpg

pilote-avion-desert_film-animation-3D-le-petit-prince-onyx-films_le-blog-de-cheeky.jpg

042115_littleprincetrailer2feat-600x450.jpg

le_petit_prince_3.jpg

petitprince3.jpg

Cette nuit, la lune est rousse comme la queue de l'ami renard... et l'humanité de continuer à rêver face à l'immensité du ciel, vide, plein de riens et de rires. 

00:13 Publié dans Evasion, Film | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.