18/02/2016

Demain

Hier, j'ai vu Demain ! C'était donc aujourd'hui, vous aurez compris ! C'est aujourd'hui qu'on peut changer demain, sachant qu'hier est lourd d'un héritage qu'on ne peut ignorer... Nous voilà donc plongés dans la spirale temporelle, avec effroi, avec espoir. La Terre s'enfuit, le temps s'accélère, l'humanité en voie de disparition. Le constat est alarmant, les enfants alarmés. La fenêtre pour agir se rétrécit à vue d'oeil. Il va valoir passer par le chas de l'aiguille du Midi, inventer la fable du chat et de l'anguille, donner sa langue au chat,... je ne sais pas, moi, faire quelque chose !

Il y a quelques années déjà que je m'y emploie ! Mal assurément. J'ai beau tirer la sonnette d'alarme, animer des débats, projeter des films en circuit court, former, éduquer, expliquer, réexpliquer, être un rien en avance, un train en retard. Supprimer la télé, évacuer la voiture, lancer des guildes durables qui ne tiennent pas, acheter en monnaie locale, faire la foire aux objets désuets, préparer des agendas 21 qu'on oublie, trier les déchets, recycler les idées, visiter Malmö, et traverser le pont de Copenhague. Là où tout a commencé, la radio en stéréo, les affaires européennes, les amours éternelles. Refaire le chemin à l'envers ? Prendre un vélo, monter dans la montgolfière, retourner au bord du Rhône ?

D'abord, reprendre un livre d'histoire, qu'on appelle wiki ce qui est formidable aujourd'hui. L'ouvrir à une page au hasard —mais le hasard existe-il ? — comme on tire une carte de tarot. Et puis, lire :

En 1774, Étienne prend la responsabilité de l'entreprise et Joseph est nommé responsable technique des ateliers de la papeterie Montgolfier. L'entreprise se développe, en particulier par la mise au point, du premier papier vélin français. En 1780, une unité dirigée par Joseph s'ouvre, en Avignon, où il existe un important marché, en raison du très grand nombre d'imprimeries locales. De nombreux imprimeurs y travaillent en effet pour éviter la censure royale et ne pas payer les droits sur des copies d'ouvrages !  C'était donc hier...

En novembre 1782, alors qu'il est à Avignon, Joseph fait une première expérience, d'abord avec un morceau de papier, puis avec avec un morceau de taffetas de soie qu'il parvient à faire monter au plafond de la cheminée. Cette expérience a lieu dans la Maison aux ballons...  que je m'en vais retrouver de ce pas, car je ne sais pas où elle est ! Moi qui me targue si volontiers de tout connaître dans la Cité de mon coeur ! La maison se distingue, paraît-elle, par des balustrades en fer forgé portant chacune la figure d'un ballon. Promis, je vous mets la photo très vite, dès que je redescends, avec le printemps ! Et puis, je me mets très vite aussi à réfléchir à comment faire autrement de nos vies. Tiens, c'est déjà demain... 

Courez-y (existe aussi en téléchargement) mais c'est bien de faire vivre votre cinéma local ! 

film-demain-850x350.jpg

Le film qui redonne l'envie d'être optimiste...

rob-hopkins-demain-le-film.jpg

Le sourire de Rob Hopkins, l'inventeur des villes en transition et sa monnaie locale, avec une spéciale dédicace à Eric et à Sven, avec une préférence pour le billet à l'effigie de Bowie, avec une mention pour le valeureux liégeois ! 

demain-film-vandana-shiva.jpg

Vandana Shiva, mon icône personnelle, déjà vue dans le film de Coline Serreau "Solutions locales pour un désordre global", en 2010. C'était hier et c'est toujours vrai ! Mais que faire aujourd'hui pour demain  ?

 

Commentaires

Faire sa part de Colibri peut-être ? L'humanité s'arrêtera si personne ne change, par contre la terre continuera de tourner ;-)

Écrit par : Dan | 19/02/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.