28/02/2016

Dans le ventre de la baleine...

A la fin de l’hiver, quand la lumière vient à manquer, faute d’énergie, comment recharger les batteries ? Le vent a molli, le soleil a pâli, les centrales ont failli. Reste l’eau, en refuge subaquatique, ou les salles obscures, en réserve subliminale. Sur la Meuse amarrée, la péniche accueille une entreprise musicale qui n’est pas un spectacle, juste un conte pour enfants. Une histoire qu’on raconte avec des sons, un divertissement du dimanche pour familles assagies. Un endroit où se réchauffer, au violon à clous. Un lieu où se ressourcer, au ventre de la bête. Je ne vais vous spolier, toute l’intrigue est dans le titre du film. L’aura ou pas son oscar, le lascar ?

IMG_2368.JPG

IMG_2353.JPG

IMG_2358.JPG

La batte vue du bateau !

Les commentaires sont fermés.