30/07/2016

Attrape-moi si tu peux...

Catch them all, ils disaient ! Voilà qu'on s'y est mis. Tous les matins, tous les soirs, à la fraîche, à la pêche. Avec le filet, qu'on appelle épuisette, parce que ça épuise aussi. La piscine est un sport qui se mérite. Petites bestioles, machins volants non identifiés, à la guêpe comme à la mouche, criquets, grillons, grande sauterelle, araignée d'eau douce, que sais-je que je n'ai pas reconnu, du jamais vu. Vous dire aussi qu'on a atterri au pays du père de l'entomologie. Jean-Henri-Fabre, poète, savant, humaniste, originaire de l'Aveyron, passionné par la nature. Plus besoin de se demander pourquoi il a choisi de s'installer dans ce charmant village du Comtat. Maintenant, on sait pourquoi  !

lagon2.jpg

Pêche matinale au lagon...

Or, donc, il fallait bien qu'on l'attrape, notre tigre ! Comme tout le monde ici. Puisque c'est le journal qui le dit, on est envahi. D'ailleurs, il a fallu s'y reprendre à trois fois, tant il est coriace l'animal qui fait mal. L'étudiante est toute rongée, je ne suis pas mieux arrangée. Avec notre proie, fièrement brandie, nous sommes allées au Naturoptère, opportunément installé sur les terres du Grand Fabre. Pour vérifier... Caramba, encore raté ! "Une espèce de mouche vorace, avec une sorte de dard rétractile", m'explique l'entomologiste apprenti, féru de détails croustillants. Décidément, je n'y connais rien. Tête basse, je retourne à l'observation des fourmis qui ont envahi la terrasse. J'attends que certaines se mettent à voler. 

tigre-290716.jpeg

Ceci n'est pas un tigre !

Vexées, la nuit, on a relevé la tête pour observer les étoiles. Tu vois Orion ? Et la queue du Dragon. J'ai repéré Cassiopée (facile) mais je n'ai pas réussi à l'attraper ! Carte du ciel en main, l'étudiante étudie : la lyre, l'aigle et le cygne. Elle est plutôt bonne en géométrie spatiale. Consternation et constellation du Serpentaire, Sagittaire plus Sud, Scorpion caché dans la cabane. Saturne qui s'avance et Mars qui recule. Nous serons bientôt en août mais cette année les filantes ont pris un peu d'avance. Un voeu par ci, un avion par là. Le lendemain, le feu d'artifice de la fête votive, qui n'a pas été annulé mais seulement déplacé, polluera le ciel étoilé. Ce soir, c'est l'orage sur Gard qui gâche la chasse. Heureusement, l'autre avant-midi, avec mon appareil déréglé, j'ai réussi à capturer un très joli spécimen. Variété peu courante qui — fait très inhabituel — circulait au coeur du village. 

poké2.jpg

   Ceci n'est pas un pokémon !

DSC_3278.jpg

Ceci est un fameux dresseur d'insectes,
transformé en "hotspot" local
(à ne pas confondre avec le despote du coin)

catchthem.jpg.png

Eleveurs de pokémons en batterie

DSC07408.JPG

Bestiole au naturel
est toujours plus belle !

23:26 Publié dans Evasion | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.