08/12/2016

Bleù dijeù

A peine remontée, la foire démontée, voilà qu'on installe les chalets ! A Lîdje, pas le temps de s'ennuyer, faut s'amuser, c'est obligé ! Sur la place du centre, la roue tourne, les lumières scintillent. Y a de la bière et du péket pour ceusses qui en veulent. Y a surtout du boudin comme j'aime bien et le fromage de Madeleine qu'elle fait si bien. Faire un détour par les p'tits producteurs en neuvice, ça devient du vice ! Circuit court toujours, nos artisans ont du talent et les plus valeureux sont présents. Finalement, ça circule pas mal, les monnaies locales, qu'on appelle roue en Avignoùn.

Sur la place saint-bart-aussi, les guirlandes dans les tilleuls ont chassé les dernières feuilles. Nous voilà gâtées cette année ! A défaut d'un marché provençal, une sapinade à la fontaine, des lumières au balcon, de jour comme de nuit. Mais c'est Nôewell ?

IMG_2582.JPG

Où on voit bien le bleu et le nid

Adieu l'automne, l'hiver ici a pris racine. Le bleu de froid se glace mais aucun vent malin ne vient  chasser la pollution. Sauf un dimanche matin où la tempête annoncée a fait fuir la batte, sans autre dégât... La tornade a frappé le plat pays et épargné les plateaux. Dans ce petit royaume, les alertes météo s'avèrent aussi imprécises que les niveaux 3 et 4 d'un danger tant redouté. On se croirait dans un ascenseur de la zuidstation, jamais tout à fait certain qu'il va monter ou descendre, que la porte va s'ouvrir ou pas. L'autre jour, pour changer, on a pris les escaliers à la gare-européasche-statie, enfin sortie du chantier. Tout finit par arriver !

bleu50.jpeg

Parc à souvenirs...

A Brüssel, ma belle, faire une escale en ce jour très lumineux. De japonaiseries se régaler, à boire et à manger. Des estampes, en veux-tu en voilà ! Des amies retrouvées, des complicités partagées. Ces moments-là étaient vraiment bien ! Après, bien sûr, il y a eu à gérer, interroger, décrire et souffrir. J'ai oublié de vous écrire... Dire que c'est la première fois, depuis 5 ans, que je ne suis pas à Avignon pour la fête à André ! Ne sais quand descendrai...

bleu japonais.jpeg

Bleu japonais avec des reflets

La vie comme elle est, imparfaite

Commentaires

Magnifique ce bleu japonais ! Je te le pique

Écrit par : Véro | 11/12/2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.