22/06/2017

Bleu Chaud

Au jour le plus long, au jour le plus chaud, je suis au Nord. Et encore un peu à l'Ouest, les idées pas toujours au clair. L'étudiante termine sa session, du Japon en passant par la Chine, voyageant entre le VIIIe et le XIe, entre musique et peinture, avec une incursion en littérature et quelques incrustations de nacre. C'est passionnant, je n'ai pas retenu tous les noms, il arrive même que je les confonde. Elle a remonté la route de la soie, bifurqué, creusé. Plongée dans le passé, immersion dans le présent, avec présentations animées, chants et vidéos. Magie de la technologie. Il me semble que c'était hier encore que je tapais mes articles, ou mes travaux de recherche, sur une olivetti à grand renfort de blanco-qu'on-appelait-typex. Et quel bonheur alors, d'avoir accès à une machine ibm-à-boule-avec-rouleau-correcteur.

Tant de choses enfouies dans la mémoire des anciens. Ce n'est pas si loin ! L'autre étudiant, pourtant savant chimiste, ne sait rien de ce qu'était le carré blanc ! Culture cinématographique, zéro. Je peux en dire autant de tous les scénarios futuristes, truffés d'effets spéciaux, que je n'ai jamais regardés. Nous vivons désormais sur deux planètes, avec absence de références communes.

L'autre étudiant, pourtant politique en devenir, ne sait rien des combats citoyens. Connaît-il seulement le mot de syndicat ? J'ai transmis un peu de ce que je savais, avec l'impression d'avoir une tâche immense pour combler tant de taches aveugles. Signe encourageant, il a pris la peine de lire les Bienveillantes. Puis, il est reparti cultiver du miel. Sa copine prépare un mémoire sur la gestion territoriale à ND des Landes. Il va la suivre, continuer à apprendre. S'intéresser aux circuits courts, à Rennes, ça tombe bien ! La relève est assurée. 

Ainsi donc, il arrive que la maison ressemble à une annexe de la fac. C'est fort réjouissant, un peu fatigant, mais je le suis tellement déjà que je ne compte pas. Il arrive aussi que je retourne dans la cité universitaire, pour me soigner, me rassurer, m'interroger. Trois ans déjà qu'on déménagea !   

laclac-copie.jpg

Impression que ça tangue pas mal !

10:47 Publié dans Avenir, Culture | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Tu ne dis rien de la cité universitaire, de l'extension probable de l'Esplanade malgré le vote contre des habitants ! Enfin, la chaleur nous quitte :-)

Écrit par : Dan | 23/06/2017

Répondre à ce commentaire

L'Esplanade II - tout le monde sait que la suite est toujours moins bien ;-)

Mon avis ? On pourrait s'abstenir de nous infliger une extension ! Même que 78% des gens interrogés, et/ou qui se sont prononcés, seraient de cet avis. Après, il faut lire Médor... Après, il y a des élections... Après, on verra bien... Je suis plutôt optimiste quant à la suite, on est entré dans l'ère de la fin programmée des dinosaures-commerciaux...

Écrit par : Mirameuse | 23/06/2017

C'est bête quand même que j'étais justement partie qaund tu es venue ! Mais la prochaine fois on ne se ratera plus. Bisous

Écrit par : Véro | 24/06/2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.